E-learning et Digital Learning, différence en 9 points

E-learning et Digital Learning

E-learning et Digital Learning, 2 mots qui prêtent à confusion? Digitaliser une activité c’est intégrer les habitudes du Web ou d’internet, les nouvelles technologies, les moyens et outils numériques dans ses activités, dans ses processus, le tout centré sur l’humain.

Pourquoi digitaliser ? La transformation au digital c’est intégrer du numérique dans les activités ou processus en créant plus de valeur.

Aussi le Digital Learning créer plus de valeur dans la formation? L’intégration du numérique dans les contenus de formation, en salle (présentiel) ou en ligne (e-learning), en créant plus de valeur. Essayons de disséquer cela en 9 points pour mieux comprendre, au niveau :

 1- Définition

Le e-learning s’entend surtout comme la formation à distance, souvent au moyen d’un ordinateur. On l’oppose à la formation présentielle.

Le digital Learning est l’ensemble des outils numériques de formation et d’accompagnement de la montée en compétences des individus.

L’e-learning et Digital Learning se complètent, nous allons le voir ensemble..

 2- Définition approfondie e-learning et digital Learning

Le digital learning c’est un peu comme de e-learning !!! mais en mieux et plus global.

Le e-learning, d’après l’Union européenne « c’est l’utilisation des nouvelles technologies multimédias de l’Internet pour améliorer la qualité de l’apprentissage en facilitant d’une part l’accès à des ressources et à des services et d’autre part les échanges et la collaboration à distance ».

Le digital learning englobe le e-learning.

Le digital Learning symbolise une volonté d’exploiter le numérique de manière globale. Il peut être intégré à toutes les modalités pédagogiques : la formation présentielle, la formation distancielle. Il se présente aussi comme une modernisation du terme « e-learning » pour souligner le passage de la formation sur un ordinateur à la formation sur tous supports, y compris les tablettes et les téléphones, qui sont digitaux au sens où on les utilise du bout des doigts, de digitus en latin, « le doigt »

 

3-Stratégie e-learning et digital Learning

La stratégie de e-learning passe par la restitution de la dimension humaine de l’apprentissage à distance. La planification de la formation dans l’organisation du temps de travail, avec des plages prévues. Parallèlement, on a la mise en place des actions  d’accompagnement et d’évaluation en lien avec les apprenants et les formateurs. Le « blended learning », qui mixe présentiel et e-learning est la stratégie conquérante de l’e-learning.

 

La stratégie digitale Learning est :

_ De déterminer les enjeux de transformation de la formation (évaluer l’existant et estimer sa transformation numérique. Les contenus existants de la formation peuvent-ils être aisément transformés en contenus digitaux ?  Est-ce lourd à mettre en place ?

_ Analyser la cible : Structurer le Blended Learning (contenus, parcours, services aux utilisateurs) et Sécuriser le choix et l’exploitation des supports. Bref ? Les parcours de formations deviennent mixtes (digitales et présentiel).

C’est pourquoi, tous les produits digitaux doivent s’inscrire dans une logique « blended », soit à travers la conception de programme conçus comme des formations blended Learning, soit en privilégiant l’aspect « valeur ajoutée » du digital en proposant des formats flexibles, légers, courts et concis pour approfondir le présentiel, faciliter l’assimilation des connaissances, planifier la rencontre en salle, etc.

 

4-Dispositif e-learning et digitale learning

 Le e-learning se base énormément sur des vidéos de formations pour apprendre ou développer des compétences où que l’on soit, à son rythme ; via une plateforme LMS (Learning Management System) regroupant l’ensemble des outils informatiques destinés à la formation en ligne.

Ce LMS permet de d’organiser et de planifier les cours en ligne, organiser du travail collaboratif (en groupe), évaluer les apprenant, gérer du contenus de formations, déduire des statistiques découlant de ces activités.

Sous réserve que si au préalable votre offre est large sur des petits volumes et les contenus de formations distribués évoluent continuellement, vous n’avez pas intérêt à investir dans un LMS pour du le e-learning mais plutôt dans des classes virtuelles ou de rapidLearning. L’achat d’un LMS n’a d’intérêt que si vous souhaitez contrôler, ou garder la main sur la distribution de vos contenus tout en capitalisant les temps passés et le parcours de chacun des apprenants.

Le digital Learning remet le plaisir au centre d’un dispositif mixte. Les vidéos de formations sont toujours à l’ordre du jour, mais en plus avec des jeux, les quizz, les serious game, etc. Il casse le rythme de la formation en favorisant un meilleur apprentissage. C’est plus ludique et favorise un meilleur apprentissage. L’idée est toujours d’apprendre à son rythme et où que l’on soit !

Comme le digital Learning englobe le e-learning, le digital Learning s’utilise aussi sur plateformes LMS, LCMS, des outils auteurs, et des portails de formation….. (Les outils auteurs sont des logiciels qui permettent de créer du contenu). Au préalable, la question va rester la même : selon votre cahier de charges, entre un LMS minimum, basic permettant la distribution de formation distancielle et un LMS plus complet, ou un outil auteur, la question  est de savoir de quoi avez-vous besoin exactement !! Des spécialistes peuvent vous accompagner sur la question…

L’e-learning et le digital learning sont deux termes quasiment semblables, surtout concernant la formation. Le digital learning intègre davantage la notion de plaisir dans l’apprentissage. L’e-learning ayant évolué avec l’apport de la révolution numérique, désormais le terme digital Learning s’y prête mieux. car il intègre tous les nouveaux supports (tablette, smartphone, applications, et plus encore, etc.).

 

5- Parcours de formation e-learning et digital Learning

Le e-learning impose à l’apprenant un parcours de formation, c’est le formateur qui prend la plupart des décisions. Les dispositions du module, leur enchainement…le support que va utiliser l’apprenant …..Ordinateur (propre à l’e-learning jusqu’à une certaine époque.)

Le digital Learning c’est plutôt le salarié ou l’apprenant qui prend des décisions pertinentes et va choisir son module ; décide d’utiliser son téléphone, son PC ou sa tablette, son réseau social pour produire, partager et diffuser du savoir ou une information qui s’adapte au contexte. L’enjeu est grand pour les formateurs ou Concepteurs qui avaient la primeur de diffusion de l’information.

 

6- Contenus – Supports medias e-learning et digital Learning

L’e-learning est apparu essentiellement avec l’apparition d’internet sur les ordinateurs, mais depuis quelques années avec l’e-learning on a déjà une révolution numérique.

D’après eduscol : L’e-learning résulte donc de l’association de contenus interactifs et multimédia, de supports de distribution (PC, internet, intranet, extranet), d’un ensemble d’outils logiciels qui permettent la gestion d’une formation en ligne et d’outils de création de formations interactives. L’accès aux ressources est ainsi considérablement élargi de même que les possibilités de collaboration et d’interactivité.

Avec le digital Learning c’est « je consulte un contenu de formation quand je veux, d’où je veux avec ce que je veux).

Le digital Learning est une évolution globale du e-learning, car il exploite le numérique de manière globale afin de proposer des formations complètes et faire évoluer la pratique de l’apprentissage aussi bien en distanciel qu’en présentiel.

Le digital Learning s’impose car permet de construire une bibliothèque de contenus flexibles, réutilisables et modifiables.

 

7- Interactivité

Le e-learning manque souvent d’interactivité sauf pour ceux qui ont opté pour du blended learning (elearning et présentiel).

Certains concepteurs de contenus de formation disent que le débat n’est pas forcément là, car d’autant qu’on peut dire que certains modules doivent suffisamment être stimulants et percutants pour capter l’attention des apprenants – que ce soit pour des formations en présentiel ou à distance.

Le digital Learning modernise le présentiel en lui apportant de l’interactivité et en l’outillant par des formats de formation digitale (outils auteurs, vidéos, quiz, serious game, et plusieurs autres d’outils technologiques issus du monde digital. MOOC, COOC, social learning, outils auteurs.), car ils combinent de la souplesse du digital, complétés par  la richesse des interactions en salle issues des échanges avec les autres participants et le formateur.

 

8- Rôle du formateur

Dans L’e-learning, le formateur est souvent :

  • Concepteur de contenus pédagogiques : scénarisation ou déroulement de la formation ;
  • Auteur des contenus et les valide pour publication ;
  • Responsable de formation…et Accompagnateur lorsqu’il a du temps qui lui reste pour assister les apprenants pendant leur suivi et l’accompagnement pendant le parcours. Sinon des fois il s’organise avec d’autres personnes ou des apprenants pour le seconder.

Les rôles sont parfois cumulés.

  • Au niveau du digital Learning, le rôle du formateur évolue et devient essentiellement :
  • Conseiller en formation : auprès des entreprises, concernant les processus d’apprentissage
  • Accompagnateur : assister les apprenants pendant leur suivi et l’accompagnement pendant le parcours. Maîtriser les nouveaux outils et pratiques liés au digital.
  • Responsable formation. Conseiller les offres, quant aux nouveaux outils disponibles, les types de formations e-learning, gérer et coordonner les acteurs clés de la formation et dégager les indicateurs ayant apporté de valeur ajoutée, etc.

Les rôles ici sont quelques fois cumulés. Mais grâce aux outils du digital, les séances en salle peuvent porter uniquement sur la pratique. Ce qui laisse du temps au Formateur pour un meilleur accompagnement. Ceci à n’importe quel moment, sur n’importe quel support, au moment où on le décide.

9- Les principaux avantages du e-learning et digital Learning

En dehors des nombreux avantages de l’e-learning que nous connaissons, on peut ajouter ceci :

Le e-learning est plus personnalisé.  Lorsque la population des apprenants est très hétérogène, il est difficile d’adapter les besoins, mais via La formation en ligne, les expériences d’apprentissage sont adaptées à chaque apprenant sans spécifié un grand nombre de directives sur le parcours de formation. L’apprenant, acteur de son apprentissage avance à son rythme, etc.

Le e-learning est accessible et permet de réunir des interlocuteurs qui ne peuvent pas être à un certain endroit à une certaine heure. Il a apporté un gain au niveau des déplacements géographiques.

Le digital Learning apporte nativement des plateformes capables de gérer la formation distancielle (Social Learning, Rapid-Learning, Serious-Game, e-learning, …. Parallèlement le contexte collaboratif et social intègre les réseaux sociaux en multipliant les moyens de diffusion.

 

Conclusion :

L’e-learning et le digital Learning, à ce stade on peut le dire ne désignent pas la même chose. L’e-learning s’entend essentiellement comme la formation à distance alors que le digital learning comprend la formation à distance et en présentiel, complété par l’ensemble des outils numériques de formation et d’accompagnement de la montée en compétences des individus.

Sous un angle différent, le digital Learning est une « version » évoluée du e-learning 🙂

Source :

Digital learning : comment s’y mettre ? (https://www.blog-formation-entreprise.fr/digital-learning-comment-sy-mettre/ )

E-formation/e-learning : http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/archives/eformation/e-formation-e-Learning

Ce contenu a été publié dans Ma Formation E-learnig, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 8715 to the field below: