elearning, apprentissage, vidéo

Choisir un LMS



choisir un LMSAprès avoir publié un article sur les critères de choix d’un logiciel de screencast, je publie cet article. Il peut servir de guide à ceux qui ne s’y connaissent pas trop pour choisir un LMS, bon support pour constituer un cahier de charges.

 Il faut préparer son cahier des charges (il réunit entre autres les besoins auxquels les intervenants doivent répondre : qu’est ce qu’on attend de cette solution LMS, quel public il va viser (âge, sexe,…), les domaines d’activités concernés dans une entreprise par exemple,  des contraintes à respecter (charte de la société, accessibilité, optimisation, formats, délais, langues, aspects graphiques,…), une évaluation et étude de la concurrence proposant des LMS, les fonctions principales attendues de cette solution LMS, etc.

 

1. Choisir un LMS, un LCMS ou CMS ?

Vous retrouvez-vous au milieu de ces termes ?

Je vous renvoie entre autres au besoin à mon article : Les Modules LMS et CMS (Les Modules LMS et CMS sont développés ensemble). Il est important de mieux comprendre ces concepts pour choisir un LMS.

 

Le LMS (ou Learning Management System) est l’aspect pédagogique dans son ensemble. Il gère les activités de l’apprentissage des apprenants, à savoir les performances, la progression, les évaluations, le suivi, la diffusion des contenus et leur organisation.

Le CMS (ou Content Management System) est un logiciel permettant la gestion et la mise en ligne de contenus.

Le LCMS (ou Learning Content Management System) d’après (learn-on-line.be/choisir-une-plate-forme-de-formation), c’est un logiciel axé sur la création, le stockage, l’utilisation, la gestion et la délivrance d’objets d’apprentissage.

Conseil sur ce choix :

Choisir une plateforme intégrant LMS et LCMS.

-       Ils forment des systèmes complets permettant de créer, diffuser, publier, gérer et de suivre le contenu de vos formations depuis une même plate-forme, adaptés aux problématiques de la formation ouverte et à distance (FOAD).

 

2.   Choisir un LMS pour la convivialité et la facilité d’utilisation

La facilité d’utilisation, la navigation l’aspect intuitif et la navigation….sera un critère qui demeurera toujours l’un des critères majeurs pour le choix de n’importe quelle solution, et choisir un LMS n’échappe pas à la tradition.

Choisir un LMS doit porter sur la facilité :

  • d’une navigation facile permettant une utilisation aisée des espaces apprenant et de collaboration ;
  • d’une exploitation ne nécessitant aucune compétence technique particulière ;
  • d’un accès non laborieux ne démotivant par les apprenants à des rapports (courbe de progression d’apprentissage ; résultats de tests) ;

3.  Choisir un LMS qu’on peut personnaliser facilement

Une plateforme permettant une flexibilité  pour au moins :

  • la personnalisation des rapports d’évolution et de performance (la mise en page, les couleurs, le texte et les graphiques en fonction de votre choix), la définition du nombre d’utilisateurs, la programmation des cours ;
  • la personnalisation dans la création de questionnaires, la durée d’une réponse à un quiz (insertion ou utilisation d’images et de son, etc.) ;
  • pouvoir personnaliser un univers familier à vos apprenants, organisez différemment l’espace d’accueil ;
  •  …Décrivez dans le cahier de charges ce que vous aimeriez pouvoir personnaliser…

Conseil sur ce choix :

Il convient de choisir un LMS dont on pourra effectuer des modifications sans générer de nombreuses modifications perturbant les habitudes nouvellement acquises des utilisateurs.

Dans l’exhaustivité de vos souhaits, choisissez une plateforme collant presque à votre mode de fonctionnement même s’il est très atypique.

Le paramétrage de la solution doit être flexible ne nécessitant pas des aptitudes techniques.

4. Choisir un LMS avec une interopérabilité (Normes AICC, SCORM 1.2, SCORM ou 2004)?

 

Assez tôt dans le projet il faut s’assurer de l’interopérabilité, qui est la  compatibilité entre le contenu en cours et la plate-forme LMS, de même c’est d’anticiper que vos contenus de développement puissent s’intégrer dans une autre plateforme.

Lire mon article sur le standard SCORM (Sharable Content Object Reference Model).

Les Normes SCORM et AICC assurent l’interopérabilité entre les contenus de formation à distance ainsi que les plateformes LMS pour la bonne exécution des fonctionnalités évoluées.

 Conseil sur ce choix :

Il vaudrait mieux choisir un LMS qui soit compatible à tous les 2 standards ;-), afin de combler si jamais vous tombiez sur des contenus qui soient compatibles avec l’un ou l’autre de ces standards.

Les bonnes solutions e-learning fonctionnent généralement avec ces deux standards.
Ne sous estimez pas l’interopérabilité.

Rien que pour des raisons de traçabilité, le tracking qui récupère les données de traçage (temps et nombre de connexion, données de progression et d’évolution de l’apprentissage, résultats d’évaluation) est la matière première pour le formateur.

Le terme parcours d’apprentissage désigne le suivi (ou tracking) des activités et des résultats d’apprentissage. Le tracking s’effectue via la plateforme LMS, pour récupérer des informations pédagogiques relatives à l’avancement des apprenants dans leurs parcours e-learning

Grâce à l’interopérabilité le SCO (unité de contenu de formation réutilisable dans d’autres parcours de formation) et le LMS peuvent être compatibles en respectant la norme SCORM.

 

5. Choisir un LMS, choix pédagogique mais contraintes techniques ?

 

L’interopérabilité est aussi de s’assurer de certaines contraintes au niveau technique ; sur les compatibilités du poste de travail, il faut gérer :

La question bande passante :

C’est un point épineux à résoudre. Il faut vérifier par vos experts techniques la critère bande-passante géré par le LMS. Quelle est la capacité d’accès aux connexions simultanées à la plateforme pour pouvoir accéder aux contenus de formation (gérant de l’animation son+vidéo) depuis les postes des utilisateurs ? Vérifier l’infrastructure ….

La question navigateurs :

__ La configuration de la plateforme LMS, soutiennent elles le navigateur Safari sur un Mac, Firefox ou IE6? On sait qu’ils se comportent parfois différemment pour afficher les pages web ou traiter les scripts informatiques qu’elles contiennent. Ce phénomène peut entrainer des problèmes techniques d’un poste à l’autre selon le navigateur utilisé par l’apprenant.

La question configuration poste :

__ Des Plug-in : [programmes gérant des formats spécifiques (Flash, PDF, etc.]. Il est nécessaire de vérifier que vos postes possèdent les bonnes versions du plug-in.

La question des contraintes d’hébergement et de charge

***L’hébergement se fait soit en interne – licence- (vous acheter, installer, configurer et assurez la maintenance du serveur), soit en externe – abonnement-  (Le serveur hébergé en externe chez un fournisseur  mais vous en assurez l’administration technique, ou en service et prestation externes hébergées : mode Saas).

La question du choix de votre plateforme et votre environnement (SI : Système d’Information)

La plateforme choisit va-t-elle pouvoir interagir avec d’autres systèmes de votre SI (SIRH, système de gestion des contenus d’apprentissage, etc…).

Conseil sur ce choix :

Si vous choisissez le une plateforme en mode SaaS (externalisation de la solution : le fournisseur LMS héberge non pas seulement la plateforme, mais en assure également la maintenance, l’exploitation, et les mises à jour de la solution), c’est toute l’informatique dont vous n’aurez plus à vous souciez. Alors à ce moment là on s’affranchit des contraintes techniques car vous pouvez vous concentrez sur le métier (dispositif pédagogique) et le fournisseur s’acquitte de la partie technique.

 

6. Choisir un LMS pour des contenus synchrones ou asynchrones ?

En mode synchrone, on peut gérer : le chat, la classe virtuelle, la web conférence, etc. Ce sont toutes des données en réelle.

Fortement axée sur l’audiovisuel pour classes virtuelles synchrones. Elle implique des contraintes assez fortes en termes de bande passante.

La mise en œuvre est lourde, il faut télécharger des fichiers rich-média.

En mode asynchrone, plus facile pour l’apprentissage, on peut gérer : les forums, les screencasts, les documents pédagogiques statiques, quizz, des tests, les classes virtuelles également, la gestion de mail au tuteur, des contenus rapid-learning, les blogs, les wikis et des podcasts.

Conseil sur ce choix :

Avec notre plateforme LMS/LCMS, la solution serait de choisir une plateforme intégrant du blended learning et intégrant des classes virtuelles avec des outils de collaboration web 2.0.

Les plateformes intègrent de plus en plus des classes virtuelles proposant des outils collaboratifs avancés, tels que les forums, les chats, les cours asynchrones en créant un cursus où les formateurs suivent précisément les parcours de chaque apprenant.

 

7.  Choisir un LMS pour Hébergement ou licence?

Il y a des avantages et des inconvénients pour les deux approches :

Choisir un LMS pour les Avantages de la licence

Vous possédez le logiciel, et vous contrôlez vos données (la sécurité) – si la sécurité est un gros problème pour vous, les pare-feu d’entreprise suffisent. Engagez de bons profils  pour assurer la maintenance et la sécurité de votre serveur.

 __Inconvénients de la licence

 La mise en œuvre est coûteuse. Il y a une exigence attendue du personnel informatique qui a déjà fort à faire avec le SI de l’entreprise. Il faut assurer les mises à jour de logiciel soi même.

Choisir un LMS pour les Avantages de l’hébergement

Le prestataire propose, dans le cadre d’un abonnement, la fonctionnalité intégrée et gérée à ceux (nombre d’utilisateurs) qui l’utiliseront.

Le prestataire s’occupe de tout automatiquement :

Le déploiement est rapide en moyenne une solution se déploie en 3 mois contre 1an pour un ERP)… De plus elles sont généralement très flexibles (paramétrables) et permettent donc de coller au plus près des besoins utilisateurs ; Installation automatique des mises à jour ;

Pas de serveur ni de licence de logiciel à acheter

On paie les fonctionnalités désirées et le nombre de licences utilisées.

Depuis un navigateur Internet, les services sont accessibles et la compatibilité du poste de travail n’entre plus en ligne de compte.

Une plateforme LMS en mode Saas à laquelle on accède de n’importe quel endroit « est très important et conforte le principe de plateforme LMS.

 __Inconvénients de l’hébergement

On peut se soucier des données dites « sensibles », hébergées ailleurs. Le lieu d’hébergement du serveur n’est pas toujours en France. La confidentialité des données exportées pose un frein.

Toutes les plateformes LMS ne disposent pas facilement de la restitution des données.

 

Conseil sur ce choix :

 Si vous choisissez une solution Saas, il faudra contractuellement bien vérifier dans les contrats, les points suivants :

  • où sont stockées vos données (localisation précise), conditions de stockage
  • la sécurité du lieu d’hébergement,
  • pouvez-vous êtres propriétaires des données, etc.
  • en cas de migration de données (changement de prestataires ou de plateformes LMS), les données s’exportent t-elles facilement ?
  • Le lieu de l’entreprise est-il visitable ?

8.  Gestion des contenus de formation

Les supports de formation sont soient :

  • Créer directement par les formateurs ;
  • Créer par un prestataire externe ;
  • Intégrés à certaines plates-formes de classes virtuelles ;

Le LCMS autorise la diffusion et le déploiement de contenu multimédia riche. Des modèles pré-chargés ou génériques peuvent exister ainsi que des outils de test, d’évaluation et de collaboration pour permettre la conception de cours conformes aux spécifications SCORM, sans connaissances préalables en programmation.

Conseil sur ce choix :

Si les contenus proviennent  des prestataires ou des tiers, veiller à ce que le format utilisé soit compatible à votre plateforme LMS/LCMS.

La meilleure option est de choisir une plateforme LMS/LCMS intégrant :

  • du blended learning, s’étendant à de la classe virtuelle
  • des outils de Collaboration Web2.0 et réseaux sociaux (permettant aux auteurs de créer et assembler facilement textes, images, audio/vidéo, animations et autres types de ressources pouvant être exportées au format Scorm pour créer des formations efficaces et obtenir une application tout en un.

Le résultat est  qu’on peut créer son propre cours de formation, conçu spécifiquement pour répondre à des besoins spécifiques.

 Les contenus obtenus par les outils de collaboration web 2.0 sont entres autres :

  • rapid learning
  • didacticiel
  • serious game
  • simulation
  • screencast

 

9.   Choisir un LMS pour les rapports

Outils de reporting

  • tableaux de bord représentant l’activité d’un apprentissage qu’on peut obtenir en rapport
  • tracking détaillé – voir « chapitre 4 » de ce même article, que vous pouvez obtenir dans un rapport

Autres exemples concrets :

  • Quelles sont les questions auxquelles les utilisateurs échouent le plus souvent?
  • Quelle est votre module ou cours le plus populaire? le moins populaire?
  • Quels sont ceux qui ont utilisé tel quizz, avec quels taux d’obtention?
  • Quelles sont les questions auxquelles les utilisateurs échouent le plus souvent?
  • Quel est votre module ou cours le plus populaire?
  • …. tout une particularité de questions types que vous pouvez adjoindre en annexe de votre cahier de charges.

___________________________________________

Répertoire et sources :

Répertoire des plate-formes eLearning et e-formation :

http://www.cursus.edu/?module=directory&subMod=PROD&action=getMod&pclass=6&uid=10667

Outil de comparaison de plate-formes :

http://www.edutools.info/

Article Wikipédia sur les systèmes de gestion d’apprentissage (très fourni au niveau des références) :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_de_Gestion_de_l%27Apprentissage

____________________________________________

 

N’hésitez pas à émettre des commentaires ou à restez abonner aux derniers articles.

Enhance the total experience using a directory wordpress plugin

48 Responses to “Choisir un LMS”

  1. GEOFFROY Christophe says:

    Franchement, très bon article….

    • Nadysil says:

      Merci Christophe,
      Je prévois de réunir mes articles les plus appréciés et des conseils sur le meilleur rapport qualité/prix pour monter une plateforme e-elearning dans un livre blanc. Je vous préviendrais.
      A bientôt

  2. Merci pour ces précieux conseils.

    J’aimerais rajouter un point de plus concernant la sécurité: ne pas prendre n’importe quel LMS mais plutôt s’orienter vers un LMS populaire ou toute faille détectée sera rapidement corrigée par l’effet de masse.
    Biv team étiquettage recently posted..INTERIEUR ET CHALEUR: ERP SUR MESUREMy Profile

    • Nadysil says:

      Hi,
      I discover your WBR learning management system! it’s a good tool to provide meaningful professional development to yours teachers!

      Découvrez comme moi un modèle de système de gestion d’apprentissage WBR supporté par Moodle (Moodle est une plateforme de cours en ligne. Elle est réputée pour sa facilité d’utilisation, son côté très intuitif, la communauté active qui la soutient et le nombre important des fonctionnalités offertes.) ! système système open-source de gestion en cours pour perfectionner le professionnalisme des enseignants! ICI : http://moodle.cephuelva.org/redesceps/user/view.php?id=6106&course=1

      Merci de nous avoir fait connaitre cette plateforme.

  3. Pour bien choisir une plateforme e-learning, il faut dans un premier temps s’interroger sur le périmètre fonctionnel souhaité. Un « Learning Management System » doit permettre de mettre en ligne des contenus de formation en respectant les normes SCORM 1.2, SCORM 2004 et ou AICC. Il doit également faciliter la distribution des cours (attribuer le bon parcours de formation à la bonne personne). Il doit garantir le tracking, c’est-à-dire l’enregistrement des résultats de chaque utilisateur (score, temps passé, réponses apportée, etc.). Enfin les plateformes de formation sont des outils de communication via des forums, des chats, des FAQ, etc. mais aussi via des réseaux de social learning web 2.0.
    Kelley Ashley recently posted..No last blog posts to return.My Profile

    • Nadysil says:

      J’approuve ces éléments cités.
      Merci de compléter cet article.
      Dans un autre cadre, j’emprofite pour préciser que les normes SCORM 1.2, SCORM 2004 et ou AICC sont plus faciles à respecter lorsque la personne choisit un LMS, et par contre ceux qui se retrouvent déjà avec un LMS qui ne respecte pas ces normes, ne doivent point se troubler car désormais il existe le Tin Can API, une nouvelle spécification technique d’apprentissage qui ouvre tout un monde d’expériences (online et offline). Cette API capture les activités qui ont lieu dans le cadre d’expériences d’apprentissage. Cette API lève de nombreuses restrictions apporté par SCORM. Sujet de mon prochain article……;-:

  4. blog network says:

    Nice post. I uѕed to bе checking соntinuously this blog and I’m impressed! Very helpful information specifically the ultimate part :) I take care of such information much. I used to be looking for this particular information for a very long time. Thank you and good luck.

    Here is my homepage :: blog network
    blog network recently posted..blog networkMy Profile

  5. Si les logiciels auteur (Inovae Publisher Pro, Tactic, E-Learning Maker, Flash, …) permettent facilement d’éditer des contenus compatibles, organiser des contenus existants de différents origines s’avère beaucoup plus délicat, c’est là qu’intervient Inovae Quick Packager.
    Melisa F. Daugherty recently posted..No last blog posts to return.My Profile

  6. Toutes ces plateformes sont payantes ou à accès réservés, il n’existe pas encore de plateforme /service de formation gratuite comme l’OpenCourseWare (OCW) du MIT.
    Maria Y. Marquez recently posted..No last blog posts to return.My Profile

  7. Ken Henry says:

    Pour bien choisir une plateforme e-learning, il faut dans un premier temps s’interroger sur le périmètre fonctionnel souhaité. Un « Learning Management System » doit permettre de mettre en ligne des contenus de formation en respectant les normes SCORM 1.2, SCORM 2004 et ou AICC. Il doit également faciliter la distribution des cours (attribuer le bon parcours de formation à la bonne personne). Il doit garantir le tracking, c’est-à-dire l’enregistrement des résultats de chaque utilisateur (score, temps passé, réponses apportée, etc.). Enfin les plateformes de formation sont des outils de communication via des forums, des chats, des FAQ, etc. mais aussi via des réseaux de social learning web 2.0.
    Ken Henry recently posted..No last blog posts to return.My Profile

    • Nadysil says:

      Bonjour Ken,
      Absolument ! la faisabilité du projet, le cadrage, le périmètre fonctionnel, le planning du projet sont des exigences avant projet dont il faut tenir compte comme prérequis avant tout.
      La facilitation de la distribution des cours (bon parcours de formation, etc….) est tellement importante!!! Merci Ken de compléter cet article.

  8. Jake Oliver says:

    eXe (eLearning XHTML editor) est un logiciel open source (libre et gratuit), conçu pour aider les enseignants et les concepteurs pédagogiques dans la publication du contenu sur le web, sans être des experts du HTML ou du XML. eXe est davantage un environnement de création de contenus éducatifs en ligne, qu’une plateforme pédagogique (Angl. LMS ). Avec eXe, les utilisateurs peuvent développer des structures d’apprentissage qui leur conviennent et créer des ressources flexibles et facilement mises à jour.
    Jake Oliver recently posted..No last blog posts to return.My Profile

    • Nadysil says:

      Hello Jack,
      C’est une belle solution là ! Exe eLearning est d’autant un environnement de création de contenus éducatifs en ligne, qu’un LMS. Avec eXe (eLearning XHTML editor), les utilisateurs peuvent développer des structures d’apprentissage qui leur conviennent et créer des ressources flexibles et facilement mises à jour. L’avez-vous déjà utilisé? en tout nous sommes friands de votre expérience si c’est le cas…En tout cas merci pour le commentaire.

  9. Generally I don’t read post on blogs, however I
    would like to say that this write-up very forced me to check out and do it!
    Your writing style has been surprised me. Thanks, quite
    great article.
    investing in gold recently posted..investing in goldMy Profile

  10. terry bandy says:

    Thanks for your personal marvelous posting! I certainly enjoyed reading it,
    you’re a great author.I will ensure that I bookmark your blog and will come back someday.

    I want to encourage you to ultimately continue your great job,
    have a nice day!
    terry bandy recently posted..terry bandyMy Profile

  11. Ilse says:

    Thanks for sharing your thoughts. I really appreciate your efforts
    and I will be waiting for your next post thanks once again.

    Here is my webpage; lee trotman southern california
    edison (Ilse)
    Ilse recently posted..IlseMy Profile

  12. Excellent blog post. I definitely appreciate this site.
    Keep writing!
    annuity rates recently posted..annuity ratesMy Profile

  13. We’re a group of volunteers and opening a new scheme
    in our community. Your site provided us with valuable info
    to work on. You’ve done a formidable job and our whole community will be thankful to you.
    Continental Motor Works recently posted..Continental Motor WorksMy Profile

  14. Lee Trotman says:

    It’s a pity you don’t have a donate button! I’d certainly donate to this superb
    blog! I guess for now i’ll settle for bookmarking and adding your RSS
    feed to my Google account. I look forward to
    brand new updates and will share this site with my Facebook group.
    Talk soon!
    Lee Trotman recently posted..Lee TrotmanMy Profile

  15. Daniel says:

    Connaissez vous Onlineformapro ? (LMS, suite d’outils auteur, plateforme collaborative, WebConférence, Blog, modules de formation)

    • Nadysil says:

      Bonjour Daniel, Désolée pour le retard.
      Je ne connais pas ce produit. Par contre les éditeurs de ce” produit que j’utilise : viewlet builder étaient partenaires de Onlineformapro.
      Ils sont bons. Mais il faut définir avant tout un cahier de charges et voir s’il répond à la plupart des fonctionnalités que vous attendez d’un outil.
      Si vous l’essayez, tenez moi au courant.
      Un conseil : on n’achète pas un produit parce qu’il est réputé “fameux”. Mais en dehors de cela il faudrait qu’il corresponde également à vos besoins, sinon ça sera rangé dans votre “tiroir”.

RSS feed for comments on this post.

Leave a reply


*

CommentLuv badge