elearning, apprentissage, vidéo

Avantages du standard SCORM



standard SCORMQu’est ce que le standard SCORM ?

Le standard SCORM est un ensemble standard mondial du cahier des charges pour la communication entre le contenu e-learning et des systèmes de gestion d’apprentissage (LMS ou système de gestion des cours et de l’apprentissage).

Le Modèle SCORM

Le Standard SCORM acronyme de « Sharable Content Object Reference Model » est une suite de normes techniques qui permet de construire des plate-formes eLearning et des contenus de formation de manière à fonctionner ensemble. Quelques soient les versions de SCORM, toutes standardisent 2 points distincts : la description du contenu (content packaging) et les échanges de données entre le cours et le LMS (exchanging data at runtime).

SCORM est un formidable outil pour permettre d’améliorer l’efficacité des dispositifs de formation à distance.

SCORM a été très largement adopté par plusieurs très grandes organisations et de facto est devenu un standard adopté par l’industrie.

La norme ou standard SCORM considère les domaines suivants :

  • la gestion des contenus : métadonnées, empaquetage,
  • l’environnement d’exécution et la communication avec le LMS,
  • le modèle de navigation : interprétation des règles de navigation déclenchées par l’action de l’apprenant.

En adhérant aux normes telles que le SCORM, les organisations peuvent être assurés que leur didacticiels fonctionnera correctement sur un autre LMS SCORM-certifiés dans le monde.

la norme ou standard SCORMObjectif du standard SCORM

Le standard SCORM est une norme devant garantir l’interopérabilité des contenus produits, c’est-à -dire qu’elle permet d’utiliser sur une autre plate-forme (LMS)

De plus, les spécifications du standard SCORM permettent la communication entre les objets pédagogiques et le système d’apprentissage (via la couche API) rendant ainsi possible la récupération d’informations de type :

  • temps passé sur les grains de formation, sur la formation globale,
  • les scores aux exercices et évaluations,
  • le parcours et progression de chaque apprenant dans son apprentissage

C’est entre autre pour la récupération de ces informations que sont exploitées les plates-formes de formation, outre le fait qu’elles mettent également à disposition des outils pédagogiques plus ou moins intéressants, selon la plate-forme.

 

avantage du standard SCORMAvantages du standard SCORM

Les avantages du standard SCORM sont nombreux :

Un des avantages est de permettre d’acheter des contenus

Un avantage est de permettre d’acheter des contenus « sur étagères », c’est à dire des modules de formation standards traitant de la bureautique, des langues etc.

Pas besoin de créer des cours pour Word, Excel ou les perspectives lorsque vous pouvez les acheter.

Un des avantages, est de déplacer

du contenu e-learning vers un autre LMS

Si vous utilisez LMS SCORM et de contenu que vous pouvez déplacer votre contenu e-learning à un autre LMS – sans avoir à payer beaucoup d’argent pour obtenir l’a converti.

Il y a l’avantage d’utiliser des outils standards tels les Authoring Tools (Exemple : tels que Adobe Captivate, Articulate, ToolBook ou similaire, …etc.),  n’hésitez pas à consulter ma liste de 79 logiciels de screencasts publiée il y a quelques mois sur ce blog.

Pour  créer du contenu au lieu de coûteux outils personnalisés réalisés. Et vous pouvez mélanger et assortir ces outils d’authoring SCORM conformes afin que vous utiliser le meilleur outil pour le travail. Pourquoi utiliser un marteau si un tournevis est le meilleur?

Avantage du standard SCORM :

l’Accessibilité :

C’est l’avantage de localiser et d’accéder aux composants d’enseignement à partir d’un emplacement distant et de les livrer à de nombreux autres endroits. concerne la description et la diffusion des ressources. Avoir une façon commune de les décrire qui permette de les repérer facilement quel que soit leur emplacement.

Avantage du standard SCORM :

la Réutilisabilité  :

la création des ressources demande du temps et l’on a tout intérêt à pouvoir les réutiliser dans différents contextes pédagogiques et environnements techniques, à les rendre donc indépendantes et capables de s’intégrer dans des systèmes variés. SCORM est un standard qui vous assure que vous n’avez pas à remplacer tous vos contenus e-learning.

Avantage du standard SCORM :

l’Interopérabilité

L’intérêt de l’interopérabilité est la communication entre contenus et plate-formes.

Lorsque vous êtes producteur de contenus e-learning, vous pourriez vouloir intégrer ce contenu dans un LMS. A contrario si vous êtes producteurs de LMS, vous pourriez vouloir  importer du contenu à partir d’un certain nombre de sources différentes dans ce LMS. SCORM permet que cette intégration se passe de manière transparente et simple. Sans le standard SCORM, l’intégration avec d’autres fournisseurs serait un processus fastidieux et coûteux.

L’interopérabilité permet d’assurer aux systèmes d’apprentissage en ligne de trouver, importer, partager, réutiliser, et exporter les contenus d’apprentissage, de manière normalisée. »

En conclusion, c’est la capacité d’utiliser dans un autre emplacement et avec un autre ensemble d’outils ou sur une autre plate-forme des composants d’enseignement développés dans un site, avec un certain ensemble d’outils ou sur une certaine plate forme.

Avantage du standard SCORM :

la Durabilité :

C’est la capacité de résister à l’évolution de la technologie sans nécessiter une reconception, une reconfiguration ou un recodage coûteux. Les ressources doivent pouvoir rester utilisables dans un environnement technique en constante évolution et donc être le plus possible indépendantes d’un logiciel ou d’une technologie.

Avantage du standard SCORM :

l’Adaptabilité :

La capacité à adapter l’enseignement aux besoins individuels et organisationnels. Ce qui permet de personnaliser la formation, de l’adapter à différents profils d’apprenants.

Avantage du standard SCORM :

l’Abordabilité :

La capacité d’augmenter l’efficacité et la productivité en réduisant le temps et les coûts impliqués dans la prestation de l’instruction.

Le standard SCORM a certainement réduit les coûts de contenu intégrant dans un LMS. Il ya ceux qui disent encore que la mise en œuvre SCORM lui-même est trop dur et trop cher, en grande partie due à la spécification de séquençage. Séquençage est assez complexe pour les fournisseurs de LMS à mettre en œuvre et peut-être exagéré pour les développeurs de contenu à mettre en œuvre dans des situations où il n’est pas nécessaire. Lorsqu’elle est appliquée de manière appropriée, cependant, SCORM se traduit généralement par de grandes économies.

Le standard SCORM a certainement réduit les coûts de contenu intégré dans un LMS. Il ya ceux qui disent encore que la mise en œuvre SCORM est tropcomplexe et trop cher, en grande partie due à la spécification de séquençage. Séquençage assez complexe pour les fournisseurs de LMS à mettre en œuvre et peut-être exagéré pour les développeurs de contenu à mettre en œuvre dans des situations inadaptées. Lorsqu’elle est appliquée de manière appropriée, cependant, SCORM se traduit généralement par de grandes économies.

 

standard SCORMOutils pour créer des contenus au standard SCORM

Privilégiez par ordre de priorité SCORM 2004, ensuite SCORM 1.2, et enfin AICC. Ou optez pour du LMS qui supporte ces 3 standards.

  • Divers catégories d’outils peuvent créer du standard SCORM, ce sont :
  1. les éditeurs de manifeste XML
  2. les logiciels multimédia
  3. les plates-formes e-learning de type LCMS
  4. les logiciels-auteur ou outils-auteurs

LES LOGICIELS-AUTEUR OU OUTILS-AUTEURS  :

spécialisés dans l’édition de contenus pédagogiques, la plupart savent générer :

la version SCORM 1.2 est généré par :

  1. SPEECHI,
  2. VIEWLETBUILDER,
  3. ANIMGALLERY,

la version SCORM 2004 est générée par :

  1. MOS SOLO :MOS Solo est une application Windows pour créer des formations, des présentations, des évaluations ou des enquêtes. Les contenus créés sont totalement conforme aux normes LOM et SCORM et peuvent être diffusés sur CD-ROM, lus depuis une plate-forme ou encore directement sur Internet.
  2.  Tactic 7

 

LE STANDARD SCORM ET LES AUTRES STANDARDS:

AICC, IMS, LOM, QTI

Face au développement de l’e-learning, des normes ont été créées pour encadrer ses pratiques. Ainsi, les contenus utilisés dans le cadre de l’e-learning répondent généralement à un ou plusieurs des standards AICC, IMS, SCORM, LOM et QTI. Ces standards ont plusieurs objectifs dont les principaux sont :

  • uniformiser l’indexation des divers contenus,
  • permettre de partager les contenus pédagogiques entre différents environnements,
  • assurer l’interopérabilité des contenus entre eux et avec les plateformes d’e-learning,
  • permettre la combinaison de « briques » ou modules élémentaires de formation pour créer une formation sur-mesure.
    Un bon LMS (learning management system)respecte généralement l’une de ces normes, sinon toutes.

Ces standards ont plusieurs objectifs dont les principaux sont :

  • Uniformiser l’indexation des divers contenus,
  • Permettre de partager les contenus pédagogiques entre différents environnements,
  • Assurer l’interopérabilité des contenus entre eux et avec les plateformes d’e-learning,
  • Permettre la combinaison de « briques » ou modules élémentaires de formation pour créer une formation sur-mesure.

Un bon lms (learning management system) respecte généralement l’une de ces normes, sinon toutes.

       La Norme AICC :

La Norme AICC est plus plus ancienne que la norme SCORM, En ce qui concerne le e-learning, l’AICC définit la structure des contenus, les modes de communication entre la plate-forme de formation et les contenus pédagogiques. Cette communication se fait par l’intermédiaire de fichiers précis respectant une syntaxe particulière.

La Norme IMS

Le consortium IMS IMS participe à l’élaboration et à la promotion de « spécifications ouvertes pour favoriser les activités d’apprentissage en ligne telles que la recherche et l’utilisation de contenu éducatif, le suivi des progrès de l’apprenant, le compte rendu de son rendement, ainsi que l’échange de dossiers d’étudiant entre divers systèmes administratifs».

 

La Norme QTI

QTI est une norme de l’IMS (Global Learning Consortium), qui s’applique aux exercices interactifs.

Elle propose un modèle pour la représentation de questions et possibles réponses (assessment items) et un un modèle pour représenter les données (assessment data, réponses des utilisateurs)

Les spécialistes s’entendent pour dire qu’avec LOM, QTI représente l’une des normes les plus matures et les plus complètes. Elle permet notamment la réutilisation des questions dans d’autres outils répondant à cette norme, et elle est en théorie compatible avec les LMS conformes à SCORM 1.2 et 2004.

La Norme LOM

LOM est une recommandation de l’IMS (Global Learning Consortium) .
L’objectif du LOM est d’indexer des objets d’apprentissage pour les réutiliser dans des parcours. Il est fondé sur le principe du « share and reuse ». C’est un standard international proposant un modèle de description des métadonnées associées à des objets pédagogiques quels qu’ils soient, numériques ou non.

 

Les versions du standard SCORM

Les Contenus LMS par ordre de priorité :

SCORM 2004, SCORM 1.2,  AICC.

Le périmètre fonctionnel de SCORM 2004 est bien plus étendu que celui de SCORM 1.2.

Dans les autres cas, la certification peut être considérée comme un plus mais elle ne doit pas prendre le pas sur l’adéquation du LMS à vos besoins.

 

Norme SCORM 2004

La dernière et ultime version du SCORM 2004 établie par l’association ADL date de 2006. Evolution directe du SCORM 1.2, les apports de SCORM 2004 :
– Un séquençage plus performant comparé aux prérequis de SCORM 1.2.
– Des notions de validation des compétences plus simples, notamment pour l’évaluation des apprenants.
– Les fichiers qui ne sont pas des SCO sont désormais exécutables par n’importe quel parcours.
– La validation d’objectifs.

SCORM 1.2

Le SCORM 1.2 comprend :

- Le Content Packaging (ou agrégation du contenu). Il s’agit de la rédaction de fichiers XML («imsmanifest.xml ») qui dépeignent les ressources (informations liées aux fichiers utilisés); la navigation (entre ressources) ; les métadonnées.
– Le Runtime (ou environnement d’exécution) qui désigne l’ensemble des Scripts (Javascript) qui une fois ajoutées aux ressources, permettent de transmettre les métadonnées aux plateformes LMS.
– Les Métadonnées, séparées en deux catégories : celles relatives aux cours (décrites dans le Manifest IMS) et celles dites « d’environnements », qui sont échangées avec le cours grâce au Runtime et concernent le tracking des apprenants (avancement dans le parcours de formation, résultats, etc.).

INDEX:

http://e-learning.prestataires.com/conseils/lms-ou-systeme-de-gestion-des-cours-et-de-lapprentissage

 

Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à laisser des commentaires pour compléter cet article :-) ou abonnez-vous pour être au courant des prochains articles.

 

The internet's most advanced content spinner samurai.

Comments are closed.