elearning, apprentissage, vidéo

Les serious game



 les serious game Les serious game dans l’apprentissage ne sont qu’un apport pour mieux utiliser les technologies pour atteindre des objectifs pédagogiques. Autant certains ont cru que le présentiel était menacé par l’e-learning, autant les serious game dans l’apprentissage ne peuvent le remplacer.

Le coté divertissement ou jeu est souvent utilisé dans les serious game pour masquer une complexité ou des sujets qui ne seraient pas évident à expliquer dans le réel sans le serious game. Mais le jeu n’enlèvera en rien la gravité ou le sérieux de certains sujets difficiles.

Le ludique associé au pédagogique donnera un meilleur résultat d’assimilation qui des fois paraitra étonnamment simple pendant l’apprentissage. Pourquoi alors ne pas l’utiliser quelques fois comme tant d’autres contenus d’apprentissage?

Les serious game dans l’apprentissage

 

…Les serious game visent avant tout, le fait qu’un message soit mieux assimilé. L’idée est d’utiliser le jeu et la simulation pour rendre attrayant la poursuite d’un objectif sérieux qu’est l’apprentissage.

La 3D, la simulation et l’animation dans l’avancée technologique ont été le moteur des serious game pour les rendre attrayant.

Les Objectifs de l’apprentissage des Serious Game

 

Dès la conception selon la décision, on oriente les serious game à un genre d’utilisateurs et à un niveau de complexité choisit. Selon les objectifs à atteindre, la base reste la même. Le but est :

  • informatif et éducatif ;
  • narratif ;
  • ludique (réunit un aspect reposant d’activités hors travail, comme faire passer l’apprentissage dans le jeu)

 

Utilisateurs de serious game

 

  • Des serious game pour des touts petits enfants existent tels des puzzles pour développer le cognitif (tout ce qui se rapporte à ce que l’apprentissage tient à éveiller : langage, raisonnement, déduction,  perception, mémoire, décision, mouvement…) ;
  • pour des plus grands enfants ou adultes, la complexité est augmenter et est basé sur des fonctions cognitives supérieures (l’interprétation, la logique, la morale, l’analyse, le jugement, l’esthétique,…)
  • dans des domaines professionnels :
  • En recrutement d’employés, les serious game sont des outils de predilection ;
  • En formation e-learning, les serious game dans l’apprentissage deviennent de plus en plus incontournables (mais toujours facultatifs). Ils font partie d’un contenu e-learning (besoin spécifique) sur mesure parmi tant d’autres qui sont  (en dehors des serious game, on utilise  des didacticiels, des simulateurs, des screencasts, du rapid learning, etc.)
  • Dans des domaines publiques ou association pour des campagne de sensibilisation : par exemple des prix ont été décernés à des serious game lors de la la conférence SeriousGame en Belgique le 11 Mai dernier à des chercheurs et développeurs pour avoir conçu, entre autres : je cite :

*** Bike Safe Sim, est un serious game,  simulateur de traffic apprend à l’enfant à éviter les dangers de la ville lorsqu’il est à vélo. Plus ludique qu’une simple jeu vidéo, l’enfant est assis sur un vélo et doit prêter attention aux dangers qui l’entourent. Conçu par Philippe Chiwy

serious game_bike

 

***Handicohésion est un serious game,  outil d’aide à l’intégration des handicapés en entreprise, conçu par Sam Dahmani. Voir ici (lien : http://www.youtube.com/watch?v=I1k2tF4flpc&list=PL5617D0E906978C04&feature=plcp)

  • Dans la formation : les serious game dans l’apprentissage apporte aussi de façon ludique  en plongeant dans le jeu et/ou la simulation une manière d’apprendre.

*** Ribbon Hero2, est un serious game pour apprendre à utiliser les nombreuses fonctionnalités de la suite bureautique Office 2007 ou 2010. (lien : http://www.ribbonhero.com/)

  • En management, en marketing, dans la publicité, les médias, et bien d’autres utilisent le serious game.

 

Les  Serious Game dans l’apprentissage – Avantages

 

  • Le formateur utilise des fois les serious game dans l’apprentissage pour faire réviser et évaluer des connaissances. Ce peut être une étape de validation avant de passer à une nouveau cours réel ;
  • ils apportent dans l’apprentissage une gestion de scénarios événementiels déclenchés par l’utilisateur. Les scénarios évènementiels sont opposés aux évènements linéaires « avance », « retour » ;
  • ils augmentent la mémorisation d’information (le joueur retiendre 10 fois mieux que la visualisation d’une publicité)
  • ils sont très interactifs;
  • très personnalisables, les serious game permettent une intégration facile. Tous les jeux sont en général conformes SCORM.
  • le “bouche à oreille” viral
  • Selon Wikipedia, 90% des joueurs qui reçoivent un “défi ludique” d’un ami, jouent au jeu et retourne le résultat à l’ami en question. Une application de divertissement est plus attractive pour partager qu’une publicité classique. Le serious game offre une plate-forme qui permet de tirer profit du “bouche à oreille et de s’adresser à une audience plus grande.
  •  l’information pertinente à faire passer tombe souvent sur des utilisateurs passifs. Avec les serious game au cœur de l’interaction, les utilisateurs sont actifs  dans le processus d’apprentissage;
  • Les serious game est une solution attractive, car Internet et les jeux vidéo sont devenus des mass medias ! ;
  •  Une immersion importante grâce au jeu de rôle et à « l’avatar » qui permet une interaction directe avec la solution.

 

Les serious game dans l’apprentissage – Inconvénients

Comme d’habitude, on va se faire une contrebalance dans les inconvénients , -;)

  • Dans le cadre des mécanismes ludiques d’apprentissage, l’apprenant n’est pas toujours conscient du but visé dans son parcours de jeu. Il observe pendant le jeu et des fois il est de moins en moins sûr d’avoir réussi ce que le jeu voulait faire passer comme message ;
  • Beaucoup sont peu familiarisés avec ce genre d’apprentissage, c’est très déstabilisant et mérite un grand accompagnement. Ce qui n’est pas toujours appliqué dans la conduite du changement. Le risque est qu’il n’y est plus de candidats désireux de cette attraction ;
  • Les serious game ne gèrent aucune situation n’ayant pas encore été reproduite. Ce qu’un expert dans une formation traditionnelle pourrait gérer, dans les serious game ce ne sont pas des cas progammés ; les serious game ne gèrent pas ce qu’ils ne savent pas ;
  • Les serious game qui manquent de challenges parceque trop simples ou trop difficile génèrent de la frustration et de l’abandon sont peu efficaces ;

Conseil :

Le succès et l’efficacité d’un serious game dépendent de plusieurs équilibres d’après « e-learning.prestataires.com” :

  • équilibre ludique/pédagogique,
  • équilibre défi/faisabilité,
  • équilibre moyens techniques/moyens financiers/attentes. 

Il est conseillé de faire appel à un prestataire externe spécialisé dans les serious games pour éviter les écueils résultant de ces potentiels déséquilibres.

 

 Solutions de créations de serious game dans l’apprentissage

 

Vous pouvez choisir des Editeurs de Serious Games qui présentent des solutions simples et intuitives.

1/ ITYSTUDIO  deest un logiciel-auteur de contenus pédagogiques multimédias, vous permettant entre autres de concevoir et de réaliser des Serious Games, ainsi que des questionnaires personnalisés.

2/ QOVEO de www.qoveo.com / Editeurs d’ e-learning et de serrious game, a conçu :

 Serious Game « Réflex’Vente » – simulation d’entretiens commerciaux

Objectifs : Améliorer la qualité de l’accueil dans les agences du groupe, fidéliser les clients et conquérir de nouveaux prospects. /Résultat : Ce Serious Game met en scène une série de rendez-vous au cours desquels l’apprenant se confronte à plusieurs situations professionnelles, à  l’issue de chaque phase, un récapitulatif de l’entretien permet à l’apprenant d’analyser sa performance par rapport à la meilleure façon de mener l’entretien.

Serious Game de simulation Call-Center « Techniques de Communication »

Objectifs : Développer les relations client, renforcer la communication auprès des clients, gérer les situations difficiles. / Résultat : 600 opérateurs formés en 3 mois.

3/ « MISSION TO SELL », de Cegos, serious game destiné aux forces commerciales pour développer leurs techniques de vente et adopter les comportements efficaces pour réussir une vente.

 _______________________________________________________________

N’hésitez pas à émettre des commentaires ou à restez abonner aux derniers articles.

Have you ever tried article spinning :- risk-free trial

8 Responses to “Les serious game”

  1. Patricia says:

    J’ai eu la chance de travailler sur Virtual Leader de la société simulearn, c’est un serious game d’aide aux réunions, on peu jouer sur l’humeur du personnage pour diriger le meeting dans le sens que l’on veut. Ce logiciel est utilisé par de nombreuses chaines hotelieres et l’armée américaine ! ( j’en suis pas peu fière !!! )
    Patricia recently posted..Rendez vous sur espaceampouleled : des ampoules à base de led pour tous vos luminaires pour vos locaux.My Profile

    • Nadysil says:

      Je suis impressionnée et je vous envie, Virtual Leader est un serious game qui a un lauréat : élu “meilleur produit de l’année de formation pour développer le leadership à travers différents scénarios dans un «monde virtuel» “.
      Merci Patricia de nous faire découvrir ce serious game;
      Je vais faire un résumé : je cite “Plus que jamais, les employeurs préfèrent des gens qui ont de bonnes compétences au niveau de l’équipe, la capacité de manager lorsque cela est nécessaire et la capacité de reconnaître les dilemmes interpersonnelles entre personnes et de pouvoir les résoudre. Les employeurs veulent des gens ayant de l’expérience.
      Regardez cette courte vidéo pour voir comment SimuLearn offre démontre plusieurs années d’expériences dans une seule vidéo. VOIR ICI : http://www.simulearn.net/site_flash/index.html

  2. Dans la deuxième méthode, on avance avec plus de prudence avec l’ensemble des enseignants chercheurs en essayant d’apprendre ce qui est nécessaire pour piloter un dispositif plus global. Cette méthode est plus risquée et elle demande une implication forte de la direction de l’organisation. De plus, les enseignants chercheurs risquent de percevoir l’arrivée des serious games comme une décision imposée par la direction. En définitive, les promoteurs du changement ont choisi de mixer les deux méthodes, ils ont mis en place une expérimentation qui ne concerne que quelques thématiques de cours mais qui était ouverte à tous les enseignants chercheurs et à tous les niveaux d’étude (licence, master 1, master 2, et formation continue), sur une durée limitée. Les jeux choisis sont des Serious Games pour l’apprentissage de compétences de management de l’éditeur Daesign.
    Dewayne Brewer recently posted..No last blog posts to return.My Profile

    • Nadysil says:

      Très intéressant tout ça!!
      Le choix de la mise en place d’une expérimentation qui ne concerne que quelques thématiques de cours est elle due au fait que certaines thématiques soient plus difficiles à mettre en œuvre avec de serious game? ou alors était ce juste un périmètre défini qui a limité ce choix de thématique de certains cours?
      Merci pour ce commentaire.

  3. Mecagenius est un jeu sérieux (serious game) basé sur le génie-mécanique : il permet de découvrir un atelier de fabrication, d’apprendre à usiner des pièces en utilisant des machines outil à commande numériques (MOCN) et de gérer un projet de fabrication dans un atelier virtuel.
    Tyree Summers recently posted..No last blog posts to return.My Profile

RSS feed for comments on this post.

Leave a reply


*

CommentLuv badge