elearning, apprentissage, vidéo

Inconvénients des screencasts?



Filed under : Général

inconvénients des screencastsOn ne peut pas, qu’évoquer les avantages des screencasts (jusque là dans les articles sur ce blog, c’était le cas). Dans cet article, on va se pencher sur les inconvénients des screencasts. Et pourtant les screencasts sont quasiment parfaits…. Que peut-on dire ? La formation ou démonstration vidéo aujourd’hui est une révolution. Personne ne dira le contraire. De manière évidente, on ne pense pas facilement aux inconvénients des screencasts, parce qu’ils ne sont pas si pénalisant. Mais il est important d’en parler pour restez en éveil.

Pour rappel, un screencast est l’un des moyens les plus efficaces pour expliquer un logiciel.

Une bonne explication que j’aime bien de media ventilo (  ) : “Les avantages du screencasting semblent évidents : une clarification de l’explication par l’image et le son. Il s’agit d’une démonstration ou d’une leçon particulière que l’on peut stopper et reprendre à l’envie. “

Les inconvénients des screencasts cités juste en dessous sont des inconvénients indépendants des logiciels.

Les inconvénients des screencasts indépendants des outils :

1. Le concept screencast en lui-même n’est pas interactif. C’est une plainte générale de la part des utilisateurs… A moins d’utiliser des logiciels plus coûteux (tels que Adobe Captivate, Camtasia Studio, Screenflow, etc.) qui sont des logiciels payants possédant plus de fonctionnalités. Ces derniers permettent de rendre  les screencasts interactifs, tels qu’insérer des quiz et d’autres fonctions interactives. L’interactivité serait peut être la prochaine étape à atteindre au niveau de ces outils d’enregistrement d’écran, qui sont des logiciels libres en général. 

2. Un point très important parmi les inconvénients des screencasts est l’exigence de l’accessibilité aux logiciels pour les personnes handicapées. La plupart des logiciels de screencasting ne peuvent pas créer de vidéos accessibles. Aujourd’hui, la plupart des screencasts ne s’adressent qu’aux personnes mobiles et autonomes. La base première d’un screencast est de permettre à l’utilisateur d’apprendre mieux en visionnant le screencast. Aussi, un sous-titrage ajouté systématiquement à la screencast, contribuerait à l’accessibilité par exemple… voir le logiciel Captivate qui est fortement recommandée car il possède  de loin les meilleures options d’accessibilité, pour un logiciel de screencasting.

3. Il est difficile de mettre des signets ou nos propres notes pendant des screencasts. L’inconvénient de base des vidéos est le manque de possibilités d’y faire des recherches. Si j’ai  regardé un screencast de 30 mn, et que je souhaite revenir sur une certaine étape, je ne peux pas aller directement à cette étape.  Une Vidéo ne peut être visionnée très rapidement. Il n’est pas mal d’avoir un logiciel qui contient une fonction de génération de format PDF ou Word (fichier séparé) qui contient la transcription pour l’ensemble du texte ou des images de la vidéo créée.  

4. La focalisation sur le visionnage du screencast empêche certaines personnes de réfléchir au pourquoi du contenu et reproduisent sans réfléchir ce qu’ils ont vu. Le screencast n’a sa pertinence qu’au moment où votre besoin coïncide avec la vidéo que vous regarder. A ce moment là, vous comprenez l’objet du contenu.

5. Le gros inconvénient du screencasting est d’une part son manque de scannabilité et d’autre part sa difficulté à être correctement référencé par les moteurs de recherche. L’Image et le Son ne sont pas toujours facilement indexables. Aussi les bonnes pratiques spécifient-elles de toujours accompagner un screencast de mots clés.

6. Regarder une vidéo est toujours plus long que de lire un texte très bien expliqué. Un screencast bien réalisé représente donc un apport plus qualitatif que quantitatif: prendre plus de temps pour mieux comprendre.

7. Parmi les inconvénients des screencasts, l’’édition d’un screencast prend énormément de temps. Mais entre des scènes sur lesquelles on revient pour préparer un screencast de qualité, c’est un inconvénient qui est un mal nécessaire. Ce sont souvent les logiciels payants qui proposent souvent la fonction d’édition.

8. Selon la conception, le screencast peut parfois surcharger l’apprenant d’informations. Un trop plein d’informations tue l’information. Voila pourquoi il faut aller à l’essentiel dans un screencast. Vous débarrassez des scènes qui s’éloignent du thème.

9. Il y a une limitation de plates-formes pour la plupart des screencast (PC uniquement ou Mac uniquement).

10. Il est difficile de traduire un tutoriel vidéo comparé aux tutoriels écrits qu’on peut traduire facilement ! Si on envisage de faire connaître ses tutoriels au-delà du monde francophone, il faut carrément les refaire dans une autre langue.

11. Les screencasts manquent de vue d’ensemble. Des fois on manque de temps pour parcourir tout un tuto ; et on souhaiterait au moins voir résultat. D’où il est important dans les bonnes pratiques de réalisation d’un screencast, de commencer par une introduction « voici ce que nous désirons obtenir ….». La vidéo annonce ainsi en introduction son contenu, ceci histoire de savoir si l’on va découvrir de nouvelles choses. Il n’y a rien de plus énervant que de devoir avancer jusqu’à la fin du tutoriel pour voir le résultat final.

12. Il reste un inconvénient de taille parmi les inconvénients des screencasts, pour ceux qui forment sur un domaine qui évolue vite : c’est la maintenance des contenus screencasts. Sauf si le contenu est de former sur un domaine qui n’évolue pas trop vite, la où les connaissances ne sont pas prêtes d’évoluer. A ce moment là, il n’y a pas de maintenance à faire. Lorsqu’il s’agit d’un domaine en constante évolution, ce n’est pas le screencast qu’il faut choisir. 

Les inconvénients des screencasts dépendants des outils

Les inconvénients des screencasts cités cette fois-ci sont dépendants soient des logiciels (manque de certaines fonctionnalités), soient d’une mauvaise utilisation des logiciels. Est-ce vraiment des inconvénients ? Personnellement je n’appelle pas cela des inconvénients, mais plutôt des points faibles que peuvent avoir des logiciels de screencasting.

En exemple :

‐          Durée des vidéos trop courtes : Jing est une application web gratuite qui ne permet pas que votre vidéo fasse plus de cinq minutes.

Ce n’est pas un grand inconvénient, car si un screencast d’une durée de 5 mn est peu être trop juste pour vous, vous pouvez changer d’application Web gratuite de création de screencast en ligne (vous avez aussi : screentoaster, screenr, screencastle), mais il est souhaitable de constituer des screencasts plus courts, pour des raisons liées à la capacité d’attention et la possibilité de problèmes techniques impliquant la gestion de la bande passante. Plus un screencast est long, plus le  fichier est volumineux et certains utilisateurs ne possédant pas assez de bande passante ne pourront pas visionner la vidéo.

  • Impossibilité d’utiliser Google Chrome : Screencast-o-matic est une autre application Web gratuite qui ne peut pas encore être utilisée avec Google Chrome.
  • En même temps, il existe d’autres navigateurs que Google Chrome pour pouvoir utiliser Screencast-o-matic .
  • Des formats de sortie vidéo pas accessibles : Il arrive que les versions libres de plusieurs logiciels fournissent en sortie vidéo très peu de formats.
  • Audio non pris en charge : Un screencast (aussi appelé capture vidéo de l’écran) est un enregistrement vidéo d’un écran d’ordinateur accompagné la plupart du temps d’une narration audio. Il arrive également que des versions de logiciels d’enregistrement d’écran ne prennent pas en charge de l’audio. C’est de plus en plus rare, mais cela peut arriver. Est-ce le screencast en lui-même qui présente un inconvénient ou l’utilisateur qui n’a tout simplement pas fait un bon choix, celui de choisir un logiciel de screencasting qui prend le SON en charge.

Il est important de bien choisir son logiciel de création de screencast. Rechercher les critères de choix qui peuvent vous aider.

 

Conclusion à propos des inconvénients des screencasts :

On notera que tous les logiciels ne peuvent pas être dotés de toutes les fonctionnalités.  Avant de choisir un logiciel, vérifiez les fonctions attendues, tel que la prise en charge au moins des formats vidéo les plus répandus  (mpeg4, avi ou. flv, etc.) ou la prise en charge du SON que vous souhaiteriez pour pouvoir ajoutez votre voix. Appuyez-vous sur de bons critères de choix pour choisir un logiciel de création de screencast.

  • Les logiciels ne peuvent donc pas être la seule cause de certains inconvénients des screencasts.

Car il y a des logiciels performants (indépendamment de certains critères : prix, licence, convivialité, etc.) qui contiennent la majorité des fonctions attendues pour un logiciel de screencasting.  [ Les logiciels performants sont souvent payants : Captivate, Camtasia Studio, ActivePresenter,  ActivePresenter, screenflow (Mac), etc.

—————————–

Source :

http://www.mediaventilo.com/une-definition-pour-le-screencasting-et-les-screencasts/

__________________

   N’hésitez pas à émettre des commentaires ou à restez abonner aux derniers articles.

Don't you use a seo wordpress plugin? Why on Earth not?

RSS feed for comments on this post.

Leave a reply


*

CommentLuv badge